Scooter sans permis

Écrit par les experts Ooreka

Caractéristiques d'un scooter sans permis

Un scooter sans permis, comme ses grands frères aux plus grosses cylindrées, est un véhicule caractérisé par ses deux petites roues et la présence d'un plancher entre le siège du pilote et son guidon :

Scooter sans permis
  • Ce sont des véhicules très maniables.
  • Leur petite taille leur permet de passer là où les voitures ne peuvent pas circuler. Ils sont très utiles notamment pour ne pas devoir subir les embouteillages.
  • La puissance maximale autorisée pour qu'un scooter soit considéré comme un véhicule sans permis est de 4 kW.
  • Le scooter sans permis est bridé pour ne pas dépasser la vitesse de 50 km/h, il est donc un véhicule idéal pour les petits déplacements urbains.
  • Un scooter 50 cm3 doit obligatoirement être équipé:
    • d'un rétroviseur côté gauche ;
    • d'un compteur de vitesse ;
    • des informations d'identification du véhicule et du constructeur ;
    • d'un klaxon audible à au moins 50 mètres ;
    • d'au moins un feu de croisement et d'au moins un feu de stop.

Réglementation concernant les scooters sans permis

Il est obligatoire d'avoir souscrit une assurance pour couvrir les dommages que pourrait causer le pilote ou que son véhicule pourrait subir. Le certificat d'assurance doit être collé sur le scooter sans permis.

  • Le pilote doit être âgé d'au moins 14 ans.
  • Le port du casque est obligatoire.
  • Pour les personnes qui ne sont pas titulaires d'un permis B ou autre, il est nécessaire de pouvoir justifier du Brevet de Sécurité Routière (BSR), à l'exception des personnes nées avant le 1er janvier 1988.
  • Depuis le 19 janvier 2013, l'obtention du BSR ne suffit plus. Désormais, tout nouveau détenteur du BSR doit faire la demande de la catégorie AM du permis de conduire.
  • Le scooter sans permis doit être immatriculé en préfecture. Lors d'un contrôle, le conducteur doit donc pouvoir présenter une carte grise valide.
  • Utilisant une partie de la voie publique, le scooter doit naturellement respecter le Code de la route.

Bon à savoir : contrairement aux scooters plus puissants les scooters sans permis n'entraînent pas de perte de points sur le permis B en cas d'infractions même si le conducteur en est titulaire.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Scooter sans permis : essence ou électrique ?

Les scooters sans permis, indépendamment de leur puissance peuvent être équipés d'un moteur thermique (essence ou diesel) ou d'un moteur électrique.

Le scooter électrique présente de nombreux avantages par rapport au scooter équipé d'un moteur thermique :

  • Plus respectueux de l'environnement : le scooter électrique sans permis est relativement silencieux et son dégagement de CO2 est nul. Cependant, la production d'électricité est généralement issue de l'énergie nucléaire, tandis que les batteries contiennent des substances nocives et doivent être recyclées avec précaution.
  • Plus économique : pour une distance parcourue de 100 km, un scooter électrique coûtera 20 centimes en électricité contre 3, 50 euros en carburant pour un moteur diesel ou essence. Il est par ailleurs possible de recharger gratuitement son scooter électrique sur des bornes publiques.
  • L'entretien d'un scooter thermique est beaucoup plus élevé compte tenu de la présence de nombreuses pièces mécaniques. Le rapport va du simple au double : un peu plus de 100 euros par an pour un scooter électrique contre plus de 200 euros chaque année sur un scooter traditionnel.
  • L'assurance d'un scooter électrique est généralement quatre à cinq fois moins chère que l'assurance d'un véhicule à essence ou diesel (120 euros contre 550 euros en moyenne)
  • L'accélération d'un scooter électrique est meilleure que celle d'un scooter thermique
  • Toutefois, l'autonomie d'un scooter électrique est moins bonne, elle est en moyenne de 60 kilomètres pour 3 heures de charge.
  • Le critère économique semble encore aujourd'hui peser en faveur du scooter à moteur thermique : 1 000 euros pour un moteur thermique contre 2 000 euros pour un véhicule équivalent en électrique.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
claude garnier

magistrat honoraire

Expert

daniel falempin

retraité | renault saviem

Expert

bruno poté

retraité - musique, bricolage, informatique

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !